Professor Bernard's picture

Les statistiques de la ceinture

By Bernard

La société d’assurance-automobile du Québec (SAAQ), créée par Lise Payette, publicise chaque année des statistiques sur le port de la ceinture. De son côté, les policiers s’amusent à pénaliser les occupants d’une automobile qui ne portent pas leur ceinture correctement.

Le Journal de Montréal, dans son édition du 11 juin, transcrit quelques âneries de la SAAQ. En voici une première, en sous-titre : « Cette problématique est à l’origine de la mort du quart des jeunes conducteurs de 16 à 24 ans. » Si le quart des jeunes morts d’accidents d’automobile ne portaient pas la ceinture, ceci signifie, à moins que je me trompe, que les trois quarts de jeunes décédés la portaient, cette maudite ceinture.  Frai ou faux?

La pire citation est la suivante : « Chaque année, ce sont 50 conducteurs ou passagers qui sont décédés alors qu’ils ne portaient pas la ceinture. Si tout le monde la portait, on estime que la moitié aurait pu être évitée. » Oublions la phraséologie. Si les cinquante personnes qui meurent sans ceinture représentent la moitié des décès, cela signifie que le nombre total des décès dus à l’automobile serait d’environ la centaine au Québec.

Cependant, sur son site officiel, la SAAQ a rendu public le bilan routier du Québec pour l’année 2019 :
  • 333 personnes sont décédées sur nos routes.
  • 1 334 personnes ont été blessées gravement.
  • 33 403 personnes ont été blessées légèrement.
Comment cinquante décès peuvent-ils représenter la moitié de 333, sans compter les 1334 et les 33403? Vraiment, il faut que quelqu’un m’explique l’importance de la ceinture ou la théorie statistiques de la SAAQ.

J’affirme que les trois quarts des jeunes qui sont décédés en 2019 dans un accident d’automobile au Québec portaient leur ceinture de sécurité correctement et que la ceinture est peu utile.

La ceinture peut être utile, je précise « peut-être », mais peut être aussi dangereuses, comme pour ces personnes que leur ceinture a gardé prisonnières de leur véhicules accidentés, empêchant leur sauvegarde pour les premiers répondants. Certaines y sont mortes brûlées vives

20200615