Professor Bernard's picture

Un effort systématique et systémique

By Bernard

Pour un pédagogue, l'écriture d'un manuel d'enseignement pour ses étudiants n'est pas quelque chose qui est inhérent à sa tâche ou à ses habitudes d'enseignant.  Effectivement, mon employeur n’a jamais reconnu mon effort et j’ai même eu des problèmes avec la Direction des Ressources humaines à ce sujet.

La langue écrite et les contraintes de la rédaction exigent un effort particulier de systématisation dans l'écriture et dans le souffle des explications, ce qui est normal. Ici, tout devient donc systématique et automatique; peu de place demeure pour l'inspiration du moment ou pour l'improvisation pédagogique.

Je m’en suis rendu compte quand j’ai lu une transcription littérale de mes cours:  -oups!  J’ai donc dû apprendre à écrire pour être lu et non pour être entendu et ce, dès les années 1970.  Ce fut la première étape qui m’a conduit à la présentation de ce cours sur Internet.

Transformer mes notes de cours et mon manuel d'enseignement en informations accessibles sur le ouèbe fut un autre aspect de ce défi.  J’ai pu profiter de ma condition de professeur pour avoir accès à Internet avant qu’il ne devienne accessible au grand public, vers 1995.  J’étais donc un précurseur, mais la technologie primitive de cette époque m’a obligé à remanier d’un bout à l’autre mon site à deux reprises, chaque fois avec un meilleur résultat à mes yeux!  La dernière fois, ce fut vers 2002, tout juste un an avant ma retraite.   À cette époque, mon site recevait une moyenne de plus de 1000 clics par jour, parfois plus de 2000 de partout dans le monde francophone, puisque c’était la seule langue de mon site.

C’étaient alors des cours d'économie préconisés par la révision dans les Collèges du Québec en 1991 pour des programmes de Sciences humaines.  Ils ont été mis à jour de temps à autres depuis lors pour un total que j’estime à 25,000 heures de travail sur plus de 25 ans.

Aujourd’hui, avec le progrès des technologies de la toile et un support professionnel, la présentation de mon enseignement prend une autre perspective.  J’ai perdu mon contact quotidien avec mes étudiants et je vise maintenant le grand public, c’est-à-dire quelqu’un qui veut apprendre les rudiments de cette science très importante au vingt-et-unième siècle.

J’ai l’intention aussi de présenter des versions originales en plusieurs langues.  En attendant, vous devrez vous contenter des traductions multi-langues par ordinateur!  Ma langue maternelle est le français québécois et le contenu sera accessible dans cette langue avant tout.  Je présenterai ensuite des versions en anglais des États-Unis et en plusieurs autres langues.  C’est un projet qui prendra quelques années…

Dans cette présentation, je veux aussi toucher à deux dimensions importantes de mon travail.  La première dimension est celle de la science de l'économie et la seconde est celle de la pédagogie de l'économie.

20130422