Professor Bernard's picture

La politique industrielle de Galt

By Bernard

A partir de 1842, avec Galt comme commissaire et propriétaire foncier, une nouvelle politique industrielle est inaugurée. Les emplacements jouissant du pouvoir d'eau ne seront plus vendus, mais loués à bail à long terme (jusqu'à 25 ans). Le loyer lui-même est minime, le locataire industriel devant construire les bâtiments et se charger des frais: taxes et assurances. Le propriétaire assume les frais des barrages et fournit l'eau, mais reprend possession des bâtiments au terme du bail.

Avant nos motels industriels récents, cette formule sera très populaire au XIXe siècle: Lomas, Sherbrooke Cotton Factory, Grindrod, Jinckes, Smith-Elkins, Canada Paper, etc.

Les frais d'implantation de la Sherbrooke Cotton Factory étaient énormes pour l'époque. En 1845, le capital souscrit était de cinquante mille dollars, dont le cinquième était effectivement versé et engagé, dans le bâtiment et les commandes de machinerie.

Il fallait cependant obtenir une charte de compagnie, pour limiter les risques des investisseurs à partir des premiers jours de fonctionnement de l'usine, parce que les sommes engagées augmenteraient pour le fonds de roulement. Les députés de l'assemblée étaient divisés, et non seulement sur l'animosité historique des députés des seigneuries contre les Cantons. Même les députés anglophones critiquaient le projet, le jugeant trop audacieux et même téméraire.

20141224