Professor Bernard's picture

Les définitions de déficit, dette et emprunt

By Bernard

Comme première approche, voici quelques notes:

  • Le déficit.
    • Selon Larousse, c'est ce qui manque pour équilibrer les recettes et les dépenses ou l'insuffisance des recettes par rapport aux dépenses.
    • Selon Robert, c'est ce qui manque dans un budget pour équilibrer les recettes et les dépenses.
  • La dette.
    • Selon Robert, c'est une somme d'argent que l'on doit à quelqu'un.
    • Selon Quillet, c'est l'ensemble des sommes d'argent dues par l'État aux particuliers, notamment à la suite d'un emprunt.
    • Il faut distinguer entre la dette présentée par le Ministre des Finances et la dette selon le Vérificateur général, le Ministre oubliant certains éléments de dette comme les déficits des fonds de pension des employés de l'État.
  • L'emprunt.
    • Selon Robert, c'est l'action d'obtenir une somme à titre de prêt.
    • Selon Quillet, c'est une demande de fonds moyennant certaines conditions.

Notons que les emprunts financent la dette et que les gouvernements se sont financés trop souvent à même des surplus de caisses, comme le Fonds des Pensions du Canada et les régimes de retraite des employés des gouvernements.  C'est, somme toute, le corollaire du prêt.

Pour progresser dans notre connaissance des équilibres budgétaires, définissons d'abord trois réalités très différentes, mais que les néophytes confondent souvent.

Disons d'abord que le déficit est la différence entre les revenus du gouvernement et ses dépenses, lorsque ses dépenses sont supérieures aux revenus; le gouvernement fédéral du Canada a connu des déficits à chaque année depuis la Grande Dépression, sauf quelques exceptions, comme la dernière année du gouvernement de Louis Saint-Laurent.  Quant aux gouvernements provinciaux, selon les provinces et selon la conjoncture économique, les résultats sont assez variés; par exemple, l'Alberta avec son pétrole a fait peu de déficit, comme le Québec sous Duplessis (avant 1958).

D'un autre côté, la dette est la somme cumulée des déficits; même si les déficits baissent, la dette continue à augmenter et nous pouvons dire que jamais les gouvernements ne paieront leurs dettes. Pourquoi le feraient-ils?  En effet, tout parti politique qui veut réduire la dette devient impopulaire, en taxant aujourd'hui pour payer les dépenses d'hier.  Les gens sont de grands enfants qui veulent avoir aujourd'hui et ne payer que demain!

Quant aux emprunts, c'est la différence entre les recettes et les déboursés; ils tiennent compte des opérations non budgétaires, telles les activités des régies publiques, les amortissements, le financement des fonds de pension des employés de l'État, la caisse de l'assurance-chômage, etc.

20151028