Professor Bernard's picture

1981 - L'éducation économique au Québec

By Bernard

Au début des années 1980, le ministère de l'éducation a réformé l'enseignement des sciences humaines au niveau secondaire. C'est ainsi que le cours d'économie a été révisé et qu'il est devenu obligatoire en secondaire cinq.

Voici comment cette réforme a été présentée:

"En bref, la situation des activités d'éducation économique se présente maintenant de la façon suivante.
Au niveau primaire, le régime pédagogique récemment promulgué prévoit que les élèves consacreront deux heures par semaine à s'initier aux sciences humaines, nommément à l'histoire, à la géographie, à la vie économique et culturelle. Comme il convient à cet âge, ce qui est visé là est davantage un éveil à certains phénomènes économiques que l'appropriation de concepts proprement techniques.

Au niveau secondaire, le nouveau régime pédagogique, promulgué en même temps que celui du primaire, prévoit des cours obligatoires d'économie familiale, de géographie et d'histoire qui, tout au long des cinq années du curriculum, permettront aux élèves de se familiariser avec certains concepts élémentaires d'économie.

Mais l'élément le plus marquant de ce nouveau régime pédagogique est sans doute l'introduction d'un cours obligatoire d'éducation économique en cinquième année du secondaire."

Le cours d'éducation économique du secondaire V a été publié en 1981 par le Ministère de l'Éducation du Québec<.

Le cours était divisé en sept modules:

  1. L'organisation économique de la société
  2. L'organisation de la production
  3. Les ressources humaines
  4. La consommation
  5. Les institutions financières et la monnaie
  6. L'état et les finances publiques
  7. L'économie internationale.

Le cours commença sa carrière en septembre 1982 et devint obligatoire.  Voici ce qu'on en disait à l'époque.

A la suite de l'introduction d'un nouveau programme obligatoire d'enseignement de l'économie en cinquième secondaire, les étudiants arrivent au cégep mieux préparés, possédant des notions élémentaires de la vie économique. Évidemment, les cent heures d'enseignement en cinquième secondaire ne font pas de tous et chacun des économistes; ce n'est pas là l'objectif de ce cours.

Cependant, la révision du programme des sciences humaines est arrivée à point nommé. Le sous-ministre de l'Éducation a défini ainsi l'éducation économique:

"Cette initiation des citoyens aux réalités économiques, qui favorise une insertion positive, consciente, responsable et créatrice, critique aussi, dans la vie économique et sociale".

Il fut mis de côté en 2007, après être devenu facultatif.  J'ai trouvé cette citation dinosaurienne dans un blog d'une autre époque: 

« "L’éducation économique peut se faire à la maison<", soutient Catherine Dupont, directrice des programmes au ministère de l'Éducation, du Loisir et du Sport.< ».  

Voici maintenant deux commentateurs sur les cours d'éducation économique au Québec:

  1. Jacques Ménard<
  2. Monique Leroux<

20141113