Professor Bernard's picture

L'éducation économique

By Bernard

L'éducation économique est l'approche pédagogique de la science et de l'art de l'économie. Son but est de faciliter l'acquisition des connaissances nécessaires à la bonne conduite dans la vie humaine. C'est la formation du bon citoyen et de la bonne citoyenne, de l'honnête Homme de l'an 2000.

<

Arthur Buies (1840-1901)

C'était déjà ce que prônait Arthur Buïes, journaliste québécois du XIXe siècle:

"Il faut y insérer les sciences naturelles et l'économie politique, qui éclairent les peuples sur leurs véritables besoins... N'allons plus chercher nos ingénieurs à l'étranger, formons-les nous-mêmes... Ayons des artisans, qui puissent travailler dans les manufactures, et des industriels, qui puissent les conduire, sans être obligés d'aller apprendre tous ces arts divers aux États-Unis. Ayons des hommes, enfin, des citoyens utiles qui puissent servir le pays, et qui ne soient pas obligés de l'abandonner pour aller chercher fortune ailleurs, parce que les carrières manquent aux aptitudes, et qu'il n'y a pas de créations industrielles qui puissent mettre à profit nos ressources nationales". (In Le Pays des 9 et 13 mai 1865)

La Commission canadienne pour l'Unesco a discuté spécifiquement de l'éducation des femmes en matière économique.

"L'éducation économique est la mise en oeuvre de moyen propre à éveiller l'individu aux dimensions économiques de son environnement afin qu'il soit en mesure d'exercer avec plus d'autonomie et de lucidité son rôle d'agent dans le processus de production, distribution et de consommation des biens et services."

"Attendu l'importance de l'éducation économique pour comprendre les rouages administratifs, et attendu que maintes décisions administratives comportent des répercussions économiques;  tenant compte de l'objectif de l'Unesco visant à améliorer la condition de la femme et la promotion de sa participation au développement économique, social et culturel;   la Commission canadienne pour l'Unesco décide d'examiner dans le programme soumis à la 21e session de la Conférence générale des dispositions destinées à assurer la formation des femmes en matière économique."

Dans la foulée des études et publications de l'U.N.E.S.C.O. à ce sujet au début des années 1960, l'éducation économique est apparue comme une façon d'aborder ce domaine très complexe qu'est l'économie.

Elle est conçue spécialement pour des gens qui n'ont pas l'intention de devenir des économistes, mais qui ont besoin de notions fondamentales pour mieux arrêter leurs choix futurs. L'éducation économique fournit une base de notions pouvant aider tant les simples citoyens que les dirigeants politiques, tant les électeurs éventuels que les personnes exerçant un pouvoir de décision au sein d'une entreprise.

Les auteurs québécois suivants ont utilisé le mot économie dans le titre de leur livre: Beauséjour, Fréchette, Gauthier-Leroux et Masson. 

Selon Vaisey:

"the economics of education is a branch of economic theory investigation which has developed rapidly since the 1960's but has a longer history... Adam Smith drew attention to the importance of education for national investment". 

Un cours d'éducation économique vise à permettre l'apprentissage de l'économie en vue d'aider des citoyens à mieux agir économiquement, à reconnaître les manifestations normales ou exceptionnelles des agents économiques, à réagir en conséquence et, enfin, à profiter des circonstances qui leur permettront d'améliorer leur situation économique et celle de leurs concitoyens.

Reprenons notre exemple de prix. L'économiste qui fait de l'éducation économique expliquera que la hausse des taxes sur les cigarettes fait augmenter les revenus des gouvernements puisque le taux de la baisse des ventes des cigarettes est inférieure au taux de la hausse des taxes; une hausse de quinze pour-cent de la taxe fédérale, par exemple, réduit la consommation de cigarettes de seulement huit pour-cent, et pour une période limitée.

Cigarettes

Les coûts cachés de la cigarette

L'économiste ajoutera que la réduction de la fumée diminuera le risque de cancer et d'autres maladies; par conséquent, cette taxe réduira aussi les coûts liés à la santé, assumés principalement par les gouvernements. Il soulignera que les taxes sont à un niveau tellement élevé que la contrebande devient de plus en plus payante et que la crise amérindienne de 1990 au Québec n'a peut-être pas été étrangère au phénomène des hausses de taxes sur le tabac!

20141113