Professor Bernard's picture

La valeur d'échange

By Bernard

Certains biens n'ont pas une valeur d'usage immédiate pour leur propriétaire.  C'est le cas de la monnaie, des objets de luxe, de la plupart des actifs fonciers, etc.  Mais ils peuvent avoir une valeur pour d'autres personnes, qui les utiliseront à leur avantage.

Parmi ces biens, certains possèdent des valeurs artificielles, comme les métaux précieux, les bijoux, etc.  Ces biens ne tirent leur valeur de l'usage que l'éventuel usager en fait ou qu'un usager potentiel veut en faire;  leur valeur est plutôt due à des phénomènes psychologiques ou sociaux: les montrer, prouver la capacité de les avoir, en être l'unique propriétaire, etc.  C'est la consommation somptuaire.

La valeur de tous les biens, quelle que soit leur valeur d'usage, est rattachée au commerce.  Un propriétaire de tel bien sait qu'une autre personne voudra l'acquérir et qu'elle en proposera éventuellement un autre en échange.  La valeur de l'objet est donc reliée à un échange futur avec quelqu'un qui voudra se procurer cet objet pour son usage.

La valeur d'échange est toujours égale ou supérieure à la valeur d'usage du propriétaire actuel, sinon, celui-ci ne fait pas l'échange.  Et cette valeur d'échange n'est jamais limitée, sinon par une abondance imprévue.

20141119