Professor Bernard's picture

La circulation de l'épargne

By Bernard

Si l'épargne réside chez les ménages, dont le travail est à l'origine de toute richesse, comment cette épargne circule-t-elle?  Disons qu'un immense réservoir est constitué par les institutions spécialisées du domaine financier.  Ces institutions administrent l'épargne, c'est-à-dire attribuent les ressources financières disponibles aux entrepreneurs dont les projets semblent les plus rentables pour eux, à leurs yeux.  Les consommateurs y ont aussi accès sous la forme du crédit à la consommation.

L'épargne circule donc dans l'économie, passant des ménages aux différents réservoirs que sont les institutions financières:  banques, caisses, fiducies, compagnies d'assurances, courtage.  Toutes les institutions financières prêtent, à leur tour, cette épargne aux établissements de production pour leur permettre de fonctionner et de se développer.  En retour, les institutions financières détiennent des titres, des obligations, des hypothèques et autres actifs financiers garantissant les emprunts des établissements.

Schéma de l'épargne<

La figure du schéma de la circulation de l'épargne

Dans cette figure, BdeP signifie un bien de production, alors que I tient la place de l'investissement.  E signifie l'épargne, P&A les avances et prêts, G les garanties fournies par l'emprunteur et AF l'actif financier détenu par le ménage.

A partir de ce réservoir financier, l'épargne est distribuée dans toute la société;  elle contribue autant à augmenter la consommation, par le crédit à la consommation, qu'à permettre la constitution d'établissements de production de toutes sortes par le crédit industriel et commercial.  Les établissements sont redevables auprès des institutions financières pour les sommes reçues et doivent repayer le loyer de l'argent, c'est-à-dire les intérêts, en plus du capital, en conséquence des sommes empruntées.

En retour des placements faits, les institutions obtiennent donc des créances, garanties émises par les établissements emprunteurs.  Ces titres sont transférés, directement ou non, aux ménages dans les actifs financiers des institutions financières elles-mêmes, tels les comptes de banque, les certificats de dépôts, les hypothèques, les obligations, les actions et les titres de toutes sortes détenus par le public.
Les ménages reçoivent leurs garanties, comptes d'épargne, police d'assurance-vie, certificats de dépôt, actions et obligations ou tout autre genre d'actifs financiers des établissements de production ou des institutions financières, qui ont servi comme intermédiaires.

20111201