Professor Bernard's picture

Le contrôle de l'épargne

By Bernard

Par contre, l'épargne demeure contrôlée par les grands du monde économique.  Les riches nobles ont été remplacés par de riches bourgeois, eux-mêmes ayant cédé depuis leur place aux grandes sociétés anonymes du vingtième siècle, dont le meilleur exemple demeure nos grosses banques canadiennes.

Le tableau de l'épargne: les actifs des institutions financières, 

en millions de dollars canadiens courants

 
Institutions financières Montant

Banques à charte (total)

  • Comptes de chèques
  • Sans chèque
  • À terme
  • En monnaies étrangères

$722,092

  •   56197
  • 202043
  • 157412
  • 306440
Sociétés de fiducie et de prêts hypothécaires $  25,485
Caisses populaires $217,786
Compagnies d'assurance-vie $  45,050
Caisses d'épargne publique $  10,492

Fonds communs (total)

  • Marché monétaire
  • Autres fonds

$628,869

  •   40850
  • 588019
Total des épargnes des particuliers $1,649,754

Source:  Revue de la Banque du Canada, tableau E1, Mars 2011

Les sociétés financières, souvent multinationales, possèdent peu de fonds propres, mais ce sont elles qui gèrent les masses d'épargne inscrites au compte des entreprises et des ménages.  Ce sont elles qui décident de leur utilisation, dans le meilleur intérêt des ménages qui les y ont déposées, disent-elles dans leur publicité!  Pratiquement, elles le font à leur propre avantage.

C'est ainsi que se sont établies les institutions financières, immenses réservoirs des épargnes nécessaires au bon fonctionnement de notre économie post-industrielle.  Certaines institutions financières sont orientées vers la cueillette des épargnes:  banques d'épargne, fiducies, assurances sur la vie, fonds communs de placement.  D'autres sont orientées vers le prêt:  banques à charte, compagnies de finances, cartes de crédit.