Professor Bernard's picture

Les premières banques de Sherbrooke

By Bernard

Sherbrooke fut un important site de développement économique durant le dix-neuvième siècle. Dans le domaine bancaire, Sherbrooke vit coexister plusieurs importantes banques à charte dont l'Eastern Township Bank, fondée en 1859, une banque à charte comme les grandes banques d'aujourd'hui.

Eastern Township Bank<

L'actuel édifice de l'Eastern Township Bank, aujourd'hui la bibliothèque municipale à Sherbrooke

A l'époque, le numéraire était rare. Les premiers investisseurs des Cantons de l'Est, tant de la British American Land Co. que de la St.Lawrence & Atlantic Railway, cherchaient un rendement rapide et ne réinvestissaient pas dans la région. C'est pourquoi les estriens cherchaient à obtenir les services d'une banque.

En 1833, La City Bank ouvrit une succursale à Sherbrooke, la première de tous les cantons. Des banques étatsuniennes faisaient aussi circuler leurs billets dans les cantons. Plusieurs banques de Montréal en profitaient de la même façon. Cependant, plusieurs de ces banquiers étrangers à la région étaient des escrocs.

Aussi, les Estriens demandèrent une banque qui leur appartienne en propre. Durant la session de 1854-5, le parlement canadien fut donc saisi d'une loi constituant deux banques dans les cantons de l'est: la St.Francis Bank, de Stanstead et l'Eastern Township Bank, de Sherbrooke. Les intérêts de la métropole s'y opposèrent tant et si bien que l'autorisation ne fut accordée qu'à la condition de faire souscrire un million en capital en cinq ans. C'était une tâche quasi impossible pour l'époque.

Après multes discussions, le projet de la St.Francis Bank fut abandonné et, en se concentrant sur un seul projet, les Estriens souscrivirent des cent dollars d'actions de leur banque et réussirent à l'ouvrir en 1859, à Sherbrooke, Stanstead et Waterloo.

En 1912, l'Eastern Township Bank fut fusionnée avec la Canadian Bank of Commerce pour devenir la deuxième plus importante banque du Canada.

20150722