Professor Bernard's picture

L'arrivée de John Maynard Keynes

By Bernard

Avec la crise économique de 1929, les gouvernements ont dû constater que les gens d'affaires, on disait les hommes d'affaires, n'avaient pas le monopole de la compétence économique.  La crise devenait le signe de la faillite du libéralisme économique. C'est Roosevelt, avec son New Deal, qui prit les premières mesures économiques importantes, tant du côté des mesures sociales que des travaux publics et des contrôles.

Évidemment, le tournant du siècle avait vu la gigantesque action contre la Standard Oil et son démantèlement.  Mais le gouvernement de Roosevelt ne visait pas uniquement à corriger des défauts que tout le monde voyait, mais à créer une nouvelle économie, une économie sur des bases nouvelles.  Le Welfare State des théoriciens de la fin du siècle précédent devenait réalité.

John Maynard Keynes

La révolution tranquille, trente ans plus tard, fit prendre au Québec un tournant semblable, avec une philosophie et des besoins collectifs différents.  L'État, comme on dit maintenant, est l'instrument d'affirmation nationale d'une collectivité;  c'est l'outil de croissance et de développement économique.

Tous les gouvernements du Québec, depuis Lesage, ont pratiqué cette philosophie d'intervention économique.  Même le dernier gouvernement Bourassa, après des velléités de changement et de dérèglementation, est revenu à la grande tendance en favorisant le développement en s'appuyant sur l'action gouvernementale.  Le projet resté lettre morte de la Baie James II (ou deuxième partie de la Baie James I) est le meilleur exemple de cette philosophie.

20150722