Professor Bernard's picture

Le système s'écroulait

By Bernard

Comme première approche, voici quelques notes:

  • La dépréciation.
    • Selon Larousse, c'est la perte de valeur de la monnaie nationale résultant essentiellement d'une situation inflationniste de longue durée ou d'un déséquilibre prolongé de la balance des paiements. 
    • Selon Robert, l'inflation entraîne la dépréciation de la monnaie. 
    • Selon Quillet, c'est l'action de rabaisser le prix, la valeur ou le mérite. 
    • Selon Baumol, une devise se déprécie quand, par suite d'une variation des taux de change, elle permet de se procurer une moins grande quantité de devises étrangères.
  • La dévaluation.
    • Selon Quillet, c'est la dépréciation d'une monnaie par suite de l'émission excessive de papier-monnaie.

<

Source:  Dossiers et documents du Monde, numéro III,  mai 1984

Ce graphique montre que l'endettement des ÉUA était très bien contenu avant 1970.  Les dépenses de la guerre du Viet Nam et l'état général de l'économie étatsunienne provoquèrent cet endettement qui obligea les ÉUA à baisser les bras devant l'Europe et le Japon pour le contrôle de la monnaie internationale.

Ce fut la déclaration télévisée de Richard Nixon, président des États-Unis, le 15 août 1971, qui mit fin officiellement au système de Bretton Woods.

Le Canada de Trudeau avait fait flotter la monnaie canadienne dès mai 1970.

20150505