Professor Bernard's picture

La taxe Tobin

By Bernard

James Tobin a proposé, en 1972, une taxe sur les transactions internationales pour financer des projets de développement dans le Tiers-Monde.  Trop en avance sur son temps, sa proposition reste sans lendemain, même si plusieurs en discutent.

Prenons la déclaration de Gordon Thiessen, qui signe les billets de la Banque du Canada depuis plusieurs années.  Selon Robert Dutrisac, qui rapporte ses propos dans Le Devoir du 28 mai 1998:

"Cette taxe, qui est destinée à décourager les spéculateurs qui déstabilisent les monnaies nationales, aurait l'effet contraire et accentuerait la volatilité des taux de change.  Il serait aussi très difficile d'implanter une taxe comme ça et il serait très facile de l'éviter avec le maintien des paradis fiscaux". 

Monsieur Thiessen parlait à Montréal dans le cadre de la Conférence sur la mondialisation des économies.

De son côté, Claude Picher dans La Presse du 13 octobre 1998, mentionne qu'une telle taxe au niveau de 0.1% rapporterait 200 milliards par année. 

Les USA qui ne paient même pas leurs dus habituels aux organismes mondiaux verseraient-ils une telle taxe?   Qui déciderait de l'affectation des fonds? Qui contrôlerait l'utilisation de ces fonds? 

Il ajoute des exemples absurdes, comme d'habitude!  Pour terminer, il mentionne que le Chili a imposé une taxe sur les capitaux qui quittent ce pays moins de deux ans après y être investis.

201101225