Professor Bernard's picture

La migration internationale du Canada, du Québec et de l'Ontario

By Bernard

Voici les migrations internationales du Canada, du Québec et de l'Ontario depuis 1971 selon Statistiques Canada, tableau 051-0037.<

<

Le graphique de la migration internationale trimestrielle au Canada depuis 1946

La migration internationale au Canada a changé énormément depuis 1988 à cause de l'augmentation régulière de l'immigration.  Auparavant, la migration suivait le cycle des crises internationales. Mentionnons à cet effet l'arrivée des Hongrois en 1956, de même que les "boat people" de Hong Kong et les Cambodgiens de la décennie 1970.

Aujourd'hui, nous accueillons plus d'immigrants pour compenser notre faible taux de natalité.  Le Canada devient davantage une mosaïque.

Quant à l'émigration, elle est relativement constante et faible.

<

Le graphique de la migration internationale trimestrielle au Québec depuis 1946

La migration internationale au Québec a changé énormément depuis 1988 à cause de l'augmentation régulière de l'immigration.  Auparavant, la migration suivait le cycle des crises internationales. Mentionnons à cet effet l'arrivée des "boat people" de Hong Kong et des Cambodgiens de la décennie 1970.

Aujourd'hui, nous accueillons plus d'immigrants pour compenser notre faible taux de natalité.  Le Québec, surtout Montréal, devient davantage une mosaïque.

Les émigrants internationaux québécois ne sont pas tellement nombreux, surtout depuis 1970

<

Le graphique de la migration internationale trimestrielle en Ontario depuis 1946

La migration internationale en Ontario a changé énormément depuis 1988 à cause de l'augmentation régulière de l'immigration.  Auparavant, la migration suivait le cycle des crises internationales. Mentionnons à cet effet l'arrivée des Hongrois en 1956, de même que les "boat people" de Hong Kong et les Cambodgiens de la décennie 1970.

Aujourd'hui, nous accueillons plus d'immigrants pour compenser notre faible taux de natalité.  L'Ontario comme le reste du Canada devient davantage une mosaïque.

Quant à l'émigration, elle est relativement constante et faible.

<

Le graphique de la migration internationale trimestrielle au Canada depuis 1946

Si on compare le Québec et l'Ontario pour l'immigration, on constate que l'Ontario est plus attrayante durant toute la période.  Par contre, on remarque une augmentation de l'immigration québécoise devant une baisse relative en Ontario depuis l'an 2000.

<

Le graphique de la migration internationale trimestrielle au Canada depuis 1951

Quant à l'émigration, beaucoup moins nombreuse que l'immigration dans les deux provinces, elle présente une tendance à la baisse absolue malgré l'augmentation de la population.

On remarquera un cycle annuel en Ontario avec des départs surtout au troisième trimestre,

20141215