Professor Bernard's picture

Un rapport synthèse pour les décideurs

By Bernard

Comme le GIEC, je vous propose ce rapport synthèse pour les décideurs.

La crise climatique (on dit aussi les changements climatiques et même la lutte contre les changements climatiques, entre autres) a été provoquée par les rapports du GIEC, créé par l'ONU en novembre 1988 à la demande du G7 sous la pression de Ronald Reagan et de Margaret Thatcher. L'objectif est de faire baisser le prix du pétrole brut, favorisant les pays occidentaux et défavorisant la Russie, les pays arabes, le Venezuela et la Colombie. L'Alberta a subi des dommages collatéraux.

L’effet de serre
Le GIEC dit que la crise climatique est la conséquence de l’effet de serre créé par les 400 parties par million du carbone envoyé par les humains dans l’atmosphère et que l’effet de serre empêche la chaleur du sol terrestre de se rendre dans le vide sidéral, réchauffant ainsi le climat terrestre, surtout depuis 1980.

Par ailleurs, tout le monde sait que l’effet de serre est nul durant la nuit et quand les nuages gênent l’effet des rayons solaires. De plus, les 400 parties par million du carbone sont très poreuses, laissant 999600 parties par million de vide. Finalement, certains oublient que la chaleur de la Terre vient du Soleil, non de notre sol.

En conclusion, l’effet de serre est scientifiquement non prouvé. Une récente théorie parle de convection...

Le chlore
Le véritable ennemi du climat est le chlore contenu dans les CFC, mis au ban de l’humanité depuis le Protocole de Montréal. Les CFC voguent vers la stratosphère sur une période d’environ quinze années et ils y flottent pendant plusieurs décennies.

À ce niveau, les CFC sont désagrégés par les rayons UV du Soleil, libérant le chlore qui est un élément très instable, comme un bébé sans responsabilité aux deux bouts! Un seul atome de chlore va détruire jusqu’à 200,000 molécules d’ozone. C’est ce qui a causé le trou dans la couche d’ozone, aujourd’hui en résorption depuis le bannissement des CFC.

L’ozone
L’ozone protège les êtres vivants en empêchant les rayons UV mortels d’atteindre le sol terrestre. La diminution de l’ozone stratosphérique a amené la communauté internationale à bannir les CFC lors du Protocole de Montréal.

De plus, l’ozone est au centre du spectre de la lumière visible, limitant l’effet des rayons solaires qui réchauffent la Terre. La théorie CRE du professeur Lu Qingbin, de l’Université de Waterloo, explique que la diminution de l’ozone stratosphérique due aux CFC d’origine humaine est la seule cause qui a fait augmenter la température terrestre de 1980 à 2000.

Le rétablissement de la couche d’ozone au tournant du siècle a amené une stabilisation de la température terrestre après 2002 et sa diminution depuis février 2016, le mois le plus chaud depuis 1900.

En conclusion finale, le carbone est un ami de l’humanité, alors que le chlore est le seul ennemi du climat.

 

Faire face à la vérité

Pendant des décennies après 1970, on nous avait convaincu que le gras qu'on mangeait causait l'obésité. Aujourd'hui, on a appris la vérité.

 

Aujourd'hui, tout le monde répète, avec Greta, que les changements climatiques nous mènent à la fin du monde, une vraie apocalypse. Pour montrer la vérité au monde, il faudra du courage et une bonne stratégie de réaction durant une crise.

20191213